Le Livre noir pour la Paix !  du mercredi 24 septembre 2008.

Déclaration d’Isabelle De Almeida, conseillère Régionale
 


La réforme des armées est tombée, en plein juillet, synonyme de fermeture de sites militaires et de 51000 surpressions de postes, dans de droit fil de la "réduction générale des politiques publiques".
Une politique qui s’attaque à tous les services publics, pour mieux les livrer au privé, cela peut rapporter beaucoup aux futurs actionnaires ! L’armée n’y échappe pas. Le risque, c’est de voir une Défense, comme aux Etats-Unis (ex : la guerre en Irak), sous-traitée par des officines (mercenaires) privées, et la remise en cause de l’industrie, des savoirs-faire, maillon indispensable d’une défense nationale indépendante.

En Bourgogne, le gouvernement a annoncé quatre fermetures de sites sur six. Chateau-Chinon et Fourchambault dans la Nièvre, Joigny et St Florentin dans l’Yonne (territoires déjà fragilisés économiquement et socialement), disparaîtront d’ici 2011.
Des comités de sites sont annoncés pour montrer que le gouvernement a entendu les inquiétudes et les mécontentements, avec des "promesses" de contrat de redynamisation pour certains. Aussi, les populations, les salariés, leurs représentants, les élus doivent rester vigilants et se mobiliser pour exiger de l’Etat une réelle reconversion économique.

En Côte d’Or, la base aérienne de Longvic-Dijon et le site d’Auxonne ont été épargnés ; c’est un soulagement pour le personnel et pour l’activité économique et sociale locale. Cependant il serait prévu un développement de la base aérienne, avec l’arrivée d’officiers américains lorsque la France aura intégré le commandement de l’Otan !

Lors de la session du Conseil régional, le 30 juin, le groupe communiste a dénoncé la dérive atlantiste de la politique de défense voulue par Sarkozy ;
"Le Livre blanc de la défense et de la sécurité" ce n’est pas, comme certains voudraient nous le faire croire, « aller vers une politique de défense européenne indépendante », c’est au contraire servir de base arrière à la politique étrangère des Etats-Unis de Bush.


Aussi, l’heure n’est vraiment pas à "l’union sacrée", ni aux satisfécits de toutes parts, comme nous y assistons en Côte d’or, et encore moins, aux spéculations sur le développement de l’aéroport civil de Dijon, contraire aux enjeux sociaux et environnementaux, que financent fortement les Bourguignons.
L’heure est à dénoncer les dangers de ce "Livre noir pour la Défense et noir pour la paix" et d’exiger un débat public, parlementaire, citoyen, sur notre politique de défense nationale.

A quelques mois (ou semaines suivant l’envoi du journal ) du congrès du Mouvement de la Paix, dans notre région, à Dijon, ce serait un acte significatif.

Isabelle De Almeida, conseillère régionale, Côte d’or.






Imprimer Imprimer cet article.

 
  © PCF21 - 2004/15 SPIP  
 
non à la loi DADVSI
Parti Communiste Français
de Côte d'Or
3, place Abbé Chanlon
21000 Dijon
Tél.: 03 80 53 11 35
Fax : 03 80 53 11 37