Déclaration de la Fédération de Côte d’Or du PCF pour le 2ème tour  du mercredi 12 mars 2008.


 


Les résultats des candidats et candidates présenté (es) ou soutenus (es) par le PCF dans 17 cantons sur 22 renouvelables en Côte d’Or, sont en progression en voix (+ de 1000 voix et en pourcentage : 6,10%) par rapport à 2001 et par rapport aux élections présidentielles et législatives de 2007.

En accordant leur suffrage aux candidats et candidates « Clairement à Gauche », les électeurs-trices ont affirmé leur volonté de mettre en œuvre une véritable politique de gauche dans le département de la Côte d’Or.

Leurs attentes et exigences de solidarité, de démocratie, de politique sociale et respectueuse de l’environnement sont immenses.

Elles sont d’autant plus fortes que la politique de la droite menée par Sarkozy en France, et par M. De Broissia en Côte d’Or, ne fait qu’accélérer la précarité, la pauvreté dans les villes et les campagnes.

La remise en question de la laïcité, les lois liberticides, la casse des services publics, les salaires de misère suscitent colère et déception.

C’est pourquoi nous appelons à la mobilisation, et au rassemblement des citoyens pour le 2ème tour des élections cantonales en votant pour le candidat de gauche dans leur canton :
-  Michel Bachelard dans le canton 2
-  Alain Millot dans le canton 7
-  Jean-Yves Pian dans le canton 8
-  Jean-Marie Bez à Seurre
-  Noël Bernard à Genlis
-  Jean-Paul Noret à Laignes
-  Eric Comparot à Semur
-  Francis Castella à Chatillon-sur-Seine.

Car il s’agit de porter ensemble, une véritable politique de gauche en Côte d’Or.

C’est dans ce sens que nous souhaitons que les candidats de gauche présents au 2ème tour (et comme ceux déjà élus) s’engagent à défendre et à améliorer les services publics, et notamment à avoir une politique volontariste en faveur des crèches, ainsi qu’un relèvement substantiel de la contribution du Conseil général au fonctionnement des crèches publiques.

Au-delà de la Côte d’Or, les résultats du premier tour des élections municipales et cantonales sont clairs.

Tout indique que face aux difficultés de leur vie quotidienne, amplifiées par la politique de la droite au pouvoir, les Françaises et les Français ont majoritairement apporté leurs suffrages sur les candidats de gauche et sur les élu-es et candidats-es communistes qui font de notre parti la troisième force politique de notre pays.

La confirmation dans les urnes du rejet de la politique de la droite est pour les communistes un appel à l’action et un encouragement au travail pour une véritable alternative à gauche.






Imprimer Imprimer cet article.

 
  © PCF21 - 2004/15 SPIP  
 
non à la loi DADVSI
Parti Communiste Français
de Côte d'Or
3, place Abbé Chanlon
21000 Dijon
Tél.: 03 80 53 11 35
Fax : 03 80 53 11 37