Canton de Vénarey-les-Laumes : communiqué de presse  du lundi 3 mars 2008.

LE SENS DE MA CANDIDATURE :UN SIGNE FORT A GAUCHE
 


Depuis l’élection de Sarkozy, une politique de droite, plus dure que jamais, se met en place : On veut liquider tous les progrès sociaux acquis par la lutte et les urnes, durant le XXe siècle, on veut liquider le « modèle social français ». On fait tout pour les capitalistes, tandis que les autres, ouvriers, employés, paysans, artisans doivent « travailler plus », pour ... voir leur pouvoir d’achat continuer de régresser. Les banques gaspillent l’argent en spéculations nuisibles, les riches sont plus riches et les pauvres plus pauvres, pendant que le Président de la République se pavane sur le bateau de ses amis milliardaires.

Aujourd’hui le Conseil Général est dirigé par une majorité de droite,laquelle défend avec ferveur la politique de ce gouvernement de droite.

65 milliards d’Euro par an sont offerts aux entreprises sous prétexte de sauvegarde et de création d’emplois avec absence totale de résultats ,soit 1100 Euros par habitant.Le Conseil Général de Côte d’Or n’est pas en reste de ce côté là.L’opacité est complète quant à l’utilisation faite de ces subventions.

Les services publics (la Poste,la santé entre autres)sont mis en coupe franche bien que certains s’en défendent à gauche et même à droite. Sur ce point la fracture existe bel et bien quant aux moyens que nous voulons nous donner .Les partis politiques tenants du « oui » au référendum du Traité Constitutionnel Européen de 2005 sont les mêmes qui aujourd’hui l’ont fait passer sous la forme du mini traité version Sarkozy par la voie parlementaire : c’est valable pour l’UMP,une très large partie du PS mais également le PRG ,et la dessus le Conseiller Général sortant est étonnement silencieux ; alors que le « non » l’a très largement emporté sur le canton des Laumes(avec un pic à 70% sur la ville de Venarey). Ce traité est effectif depuis le 4 février malgré le combat des communistes et de leurs parlementaires.

Sarkozy et Fillon veulent faire de ces élections un test politique. Et bien vous pouvez leur répondre sur ce canton, en votant pour le candidat d’une gauche qui se bat sans complaisance, vous exprimerez votre refus d’une politique qui distribue près de 15 milliards d’euro aux plus riches, prétend que les caisses sont vides et refuse d’agir concrètement pour le pouvoir d’achat du plus grand nombre en augmentant les salaires, les pensions et les minima sociaux.

Le conseil Général intervient dans tous les domaines de votre vie quotidienne : action sociale,éducation,culture ,transport et voirie,sécurité,environnement,aménagement du territoire.Son budget actuel est de 430 Millions d’Euros dont 129,3 millions d’investissements issu essentiellement de l’impôt (taxes foncières & d’habitation) lesquels augmentent de l’ordre de 12 à 17% d’une année sur l’autre.

Il serait bien entendu hypocrite ,sauf à visées démagogiques/électoralistes d’envisager un projet au niveau du canton seul puisque il n’a pas de budget au sens propre.Toute projection ne peut donc être envisageable qu’en tant que vision départementale,c’est bien là tout l’intérêt et la nécessité de cet échelon territorial, que l’on peut envisager suivant les quelques axes suivants :

Enfance & famille : développement de la prévention au niveau de la santé pour la population du département.

Personnes âgées : aide à l’investissement dans les maisons de retraites pour allèger le prix du séjour ; appel à projet pour la création de petites unités(entre EHPAD & le maintien à domicile) ; défendre l’idée du financement de la dépendance par une branche de la Sécurité Sociale.

Patrimoine :stopper les subventions aux personnes privées(châteaux,...) ;faire un inventaire pour définir une politique pluriannuelle d’aide à l’investissement ;rendre accessible le patrimoine au plus grand nombre ;aides différenciées en fonction de la richesse des communes.

Culture : rééquilibrer les aides pour la culture pour tous ;mettre en place un réseau de lecture publique ;réactiver le bibliobus départemental(manque de chauffeurs..Eh oui !!!) ;participation des instances associatives aux commissions.

Développement du territoire :création d’assises de l’eau ;plan d’aide à l’assainissement ;partenariat avec la Région pour le haut débit.

Jeunesse :maintien de la gratuité des transports ;préparer le collège numérique ;financement de l’aide aux devoirs ;acchat d’un deuxième jeu de livres ;mettre en place le système du quotient familial pour les ½ pensionnaire des collèges afin de favoriser l’accès aux cantines

Economie :mise en place de politiques contractuelles pour l’aide aux entreprises ;mise à plat des subventions aux différents acteurs du monde agricole ;réflexion des aides aux acteurs touristiques ;mise en place d’un observatoire des aides publiques(si pas d’emplois et /ou délocalisation aller jusqu’au bout de la procédure de remboursement des fonds engagés contrairement à l’opacité actuelle).

Aménagement :plan d’urgence pour l’entretien des routes départementales ;réflexion sur l’aide à la pierre ;aide aux communes en fonction des critères de la loi SRU ;extension du RSA à tout le département.

Services publics :mise en place d’un schéma départemental des services publics ainsi que l’animation d’un observatoire pour dresser avec les populations l’état des besoins mais aussi développer les luttes pour les imposer. Toutes ces pistes démontrent clairement qu’il est possible et grandement temps d’utiliser autrement les 430 millions d’Euro du budget du Conseil Général : c’est bien l’unique enjeu sur le fond de cette élection.Ces propositions ne sont pas envisageables sans la consultation et la participation des populations,des salariés et plus généralement tous les acteurs de la vie économique et associative de notre canton afin de lutter justement contre les inégalités économiques et géographiques départementales . Au cours de cette campagne, avec Marie Jeanne, nous espérons rencontrer les gens et bâtir avec eux un vrai projet de gauche, qui secoue les notables qui soutiennent la politique de droite de la majorité du Conseil général, relai départemental zélé de la politique mise en œuvre par Sarkozy, le Medef et leurs valets.

Jean-Marie Duc-44 ans-résidant à Verrey sous Salmaise- Candidat à l’élection cantonale des 9 & 16 mars prochain présenté par le Parti Communiste Français & Marie-Jeanne CLEMENT sa suppléante-résidant à Alise Sainte Reine






Imprimer Imprimer cet article.

 
  © PCF21 - 2004/15 SPIP  
 
non à la loi DADVSI
Parti Communiste Français
de Côte d'Or
3, place Abbé Chanlon
21000 Dijon
Tél.: 03 80 53 11 35
Fax : 03 80 53 11 37