Inauguration de la Médiathèque à Genlis  du samedi 16 février 2008.

Par Isabelle De Almeida - Conseillère régionale
 


C’est avec plaisir que je représente François Patriat, Président du Conseil Régional, à l’inauguration de ces deux équipements, certes de nature différente, mais indispensables à nos concitoyens.

Je m’attarderai plus sur le nouvel équipement culturel, la médiathèque, auquel la Région a apporté sa contribution dans le cadre de sa politique culturelle. En effet, nous voulons, en Bourgogne, accroitre les capacités des territoires à organiser une offre culturelle cohérente et accessible au plus grand nombre. Dans le domaine du livre et de la lecture publique, le Conseil Régional poursuit une politique volontariste.

Le budget voté la semaine dernière en atteste : il est tourné principalement vers les équipements publics (médiathèques et bibliothèques comme celle-ci), ainsi que vers la promotion du livre : salons et fêtes du livre (40 manifestations existent en Bourgogne, en milieu urbain et milieu rural), et vers le soutien à la chaîne du livre.
Bien évidemment, il ne s’agit là que d’une facette de la politique culturelle de la Région Bourgogne, la musique (toutes les musiques), les arts plastiques et les expositions, la danse, le théâtre, les patrimoines archéologique, ethnographique et industriel ne sont pas en reste.

Dans l’objectif de faciliter l’accessibilité à la culture, et de rapprocher l’offre culturelle des Bourguignons, le Conseil Régional d’une part met en œuvre des conventionnements avec les collectivités et d’autre part intervient avec un fonds régional pour la création et la diffusion artistiques, dans l’accompagnement des projets d’artistes et d’acteurs culturels.

La transformation de la bibliothèque de Genlis en cette médiathèque multi- sera certainement un outil plus moderne, plus attrayant, certes, mais aussi plus riche pour développer la lecture publique auprès de la population, mais aussi avoir des projets d’autres formes culturelles.

A l’heure où la culture risque d’être transformée en marchandise, nous devons au contraire lui donner le sens de l’épanouissement de chacun et de tous, meilleur moyen de lutter contre l’ignorance et l’isolement, de s’ouvrir au monde et à ses enjeux ; les collectivités locales y contribuent, comme la commune de Genlis avec ce nouvel équipement, mais à elle seule elle ne peut relever un tel défi. C’est pourquoi nous attendons que les services de l’Etat, avec l’Education Nationale, aient les moyens de s’approprier cette réalisation, et au-delà de développer un haut niveau de culture.

Isabelle De Almeida - Conseillère régionale






Imprimer Imprimer cet article.

 
  © PCF21 - 2004/15 SPIP  
 
non à la loi DADVSI
Parti Communiste Français
de Côte d'Or
3, place Abbé Chanlon
21000 Dijon
Tél.: 03 80 53 11 35
Fax : 03 80 53 11 37