Conseil Régional du 22 10 2007 : Voeu du groupe communiste  du vendredi 16 novembre 2007.


 


Conseil régional de Bourgogne

Session Plénière du 22 octobre 2007

VŒU DU GROUPE COMMUNISTE Jacky DUBOIS

Depuis plusieurs mois notre région subit de plein fouet les conséquences néfastes de fermetures d’entreprises ou de plans de suppressions d’emplois.

Aujourd’hui c’est au tour du groupe ALCAN fabricant de capsules qui envisage la suppression de 45 emplois sur le site de Chalon sur Saône.

Contestant la validité de ce plan de restructuration, les organisations syndicales ont saisi un cabinet d’expert qui confirme en tout point l’analyse de ces dernières et affirme même qu’il faudrait au contraire prévoir des embauches pour faire face au développement du marché de la capsule.

La direction elle-même ne cache pas qu’elle prévoit un doublement de la production en cinq ans. Le paradoxe de la rentrée, après les vacances d’été, est que dans le cadre de l’annualisation du temps de travail, la production est mise en période haute pour satisfaire la demande.

La question est donc, pourquoi supprimer 19% de l’effectif de Chalon sur Saône ?

La réponse repose sur deux points :

1) faire supporter à Chalon et à ses salariés le coût financier des structures des sièges parisiens et canadiens.

2) Augmenter la rentabilité financière du groupe Alcan.

Pourtant la pérennisation et l’avenir du site passent par le développement de l’emploi et de l’outil industriel de Chalon, mais aussi par la reconnaissance des compétences acquises et la transmission de celles-ci.

Sinon lorsque le marché de la Stelvin (nouveau type de capsule) se développera à court terme, cette unité de production sera dans l’incapacité totale de répondre à la demande, laissant ainsi le champ libre à la concurrence.

VŒU PROPOSE

Le Conseil Régional de Bourgogne réuni en séance plénière le 22 octobre 2007, demande :

-   A la société Alcan de stopper tous processus de suppressions d’emplois sur le site de Chalon sur Saône.

-   D’engager une véritable négociation avec les instances représentatives du personnel pour examiner les perspectives d’avenir en matière d’investissements productifs, d’emplois et de formation.






Imprimer Imprimer cet article.

 
  © PCF21 - 2004/15 SPIP  
 
non à la loi DADVSI
Parti Communiste Français
de Côte d'Or
3, place Abbé Chanlon
21000 Dijon
Tél.: 03 80 53 11 35
Fax : 03 80 53 11 37