Déclaration du PCF sur les résultats du second tour des élections législatives  du lundi 18 juin 2007.


 


Déclaration de Michel Laurent, Responsable de la Vie du Parti (PCF)

Le vote de ce second tour des élections législatives constitue un élément nouveau sur ce qu’avait révélé le premier : la résistance à ce qui était présenté comme une « vague bleue » irrésistible a été bien plus forte que prévue. Comme dimanche dernier, où elle avait battu des records, l’abstention est très forte. Environ six électeurs sur dix auront participé à l’élection de leur député, alors qu’ils ont voté il y a six semaines à 85 % pour désigner le président. La droite remporte ces élections : l’UMP est majoritaire dans la nouvelle Assemblée nationale. Mais non seulement cette victoire est moins large qu’annoncée, mais il y aura moins de députés de droite qu’en 2002 ! Un sursaut réel s’est produit aujourd’hui avec les candidats socialistes, communistes, Verts autour desquels la gauche s’est rassemblée. Le président de la République et le gouvernement ne peuvent pas conclure de ces élections que le soutien des Français leur est acquis et qu’ils ont maintenant les mains libres pour réaliser les rêves de la droite « décomplexée » et du grand patronat.

On trouve et on trouvera le Parti communiste, les députés communistes dressés contre cette politique : c’est un acquis de ces élections qui n’était pas donné d’avance, pour le moins ! Le premier tour, avec 4,7 % des voix, avait révélé un redressement du PCF. Vingt-quatre candidates et candidats communistes avaient été placés par le suffrage universel en situation d’affronter la droite au second tour. On peut penser, au vu des tout premiers résultats parvenus à cette heure, qu’au moins une quinzaine d’entre elles et eux vont être élus, en augmentant de façon significative le total des voix qui s’étaient portées sur la gauche au premier tour. La démocratie exige que leur voix puisse être entendue demain à l’Assemblée par la reconnaissance d’un groupe des députés communistes et apparentés.

Les élections de 2007 viennent d’ouvrir une période nouvelle, pour notre pays, pour notre société et son avenir. Les députés, les élus, les militantes et militants communistes sont déterminés à se mobiliser pour contribuer à rassembler le plus largement dans la résistance aux mauvais coups et arracher tout ce qui pourra l’être ; déterminés à favoriser le développement du débat public, à l’échelle de notre peuple, pour tirer tous les enseignements de ce qui vient de se passer et ouvrir, ensemble, une perspective nouvelle pour la gauche, pour un changement réel.

Parti communiste français

Paris, le 17 juin 2007.

En vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x2arxb_reaction-2cd-tour-des-legislatives






Imprimer Imprimer cet article.

 
  © PCF21 - 2004/15 SPIP  
 
non à la loi DADVSI
Parti Communiste Français
de Côte d'Or
3, place Abbé Chanlon
21000 Dijon
Tél.: 03 80 53 11 35
Fax : 03 80 53 11 37