La Fédération de Côte d’Or du PCF se félicite du vote positif de la France pour l’admission de la Palestine comme Etat observateur à l’ONU.   du mercredi 28 novembre 2012.


 


Communiqué de presse

Les mobilisations ces dernières semaines et avant, dans la rue à Dijon comme partout en France, comme l’interpellation du Président de la République par les élus, ainsi que les lettres envoyés aux parlementaires ont participé à ce positionnement.

L’admission de la Palestine comme Etat observateur au sein des Nations-Unies sera votée demain par l’Assemblée générale de l’ONU. Tout indique un résultat positif. Le Parti communiste français s’en réjouit. Le PCF se félicite que la France ait décidé de voter en faveur de la résolution palestinienne. Les mobilisations et les initiatives engagées depuis des mois par le mouvement de solidarité en France et en Europe notamment ont contribué à cette avancée.

L’exigence palestinienne de l’édification d’un Etat indépendant, à côté de l’Etat d’Israël, voit sa légitimité confirmée malgré un contexte régional et international qui reste difficile. Il faudra maintenant que d’autres pas en avant soient effectués pour que l’ensemble des droits nationaux du peuple palestinien soient enfin réalisés et pour que le droit international soit enfin respecté. C’est une bataille pour la justice, pour le droit et pour la paix qui doit continuer. Nous appelons à ne pas relâcher nos efforts.

Face aux inacceptables menaces de rétorsions israéliennes, la plus grande vigilance s’impose. Les autorités françaises et européennes ne doivent plus ni accepter, ni encourager, comme c’est trop souvent le cas, le mépris du droit et l’impunité du régime de Tel Aviv. Des sanctions doivent être décidées contre Israël tant que ce pays s’opposera à l’application des résolutions de l’ONU. Comment pourrait-on désormais tolérer la poursuite de la colonisation et de l’occupation d’un Etat reconnu officiellement comme observateur au sein de l’ONU ?

Le vote de l’Assemblée générale des Nations-Unies va changer la donne politique et juridique en renforçant pour tout le monde la contrainte du respect et de l’application du droit international concernant la question de Palestine.

Dijon, le 28/11/2012, Pour le PCF 21 : Isabelle De Almeida secrétaire départementale






Imprimer Imprimer cet article.

 
  © PCF21 - 2004/15 SPIP  
 
non à la loi DADVSI
Parti Communiste Français
de Côte d'Or
3, place Abbé Chanlon
21000 Dijon
Tél.: 03 80 53 11 35
Fax : 03 80 53 11 37