Une mise au point sur le MUP du Conseil départemental du PCF en Côte d’Or  du jeudi 15 mars 2012.

L’intérêt lucide et grandissant de millions de citoyens pour ce que dit Jean-Luc Mélenchon et le Front de Gauche décridibilise totalement le MUP
 


Michel JULIEN, homme public connu comme communiste, déclare apporter son soutien à François HOLLANDE alors que les militants du PCF ont démocratiquement validé la démarche du Front de Gauche.

Ils la mettent en œuvre par de gros efforts militants et contribuent ainsi au succès des candidats Front de gauche : Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle et tous les candidats Front de Gauche pour les législatives.
L’attitude de Michel JULIEN, qui risque de faire naître un soupçon dommageable d’ambiguïté ou de double langage, suscite donc chez les adhérents du PCF une compréhensible irritation : lorsque celui-ci invoque à plusieurs reprises les attentes des gens à l’égard de la gauche, nous sommes d’accord,...mais comment ces attentes vont-elles s’exprimer pour être entendues par les dirigeants du PS, qui portent une si lourde responsabilité dans le persistant et inquiétant manque de crédibilité de la gauche ?

L’expérience montre que les exigences du peuple de gauche sont entendues si de nombreux citoyens se rassemblent pour les exprimer eux-mêmes, dans toute la diversité de leurs engagements progressistes, dans les luttes et dans les urnes avec un Programme partagé et des candidats communs.
C’est à cela que sert, et de mieux en mieux, le Front de Gauche : l’actuel infléchissement à gauche du discours de Hollande en est la meilleure preuve !

Michel JULIEN et ses amis du MUP (mouvement autour de Robert HUE) s’est donné une mission : restructurer toute la gauche autour d’un PS en position centrale et hégémonique et y figurer comme la "sensibilité communiste"... L’échec de leurs tentatives de dévoiement des adhérents du PCF est absolu ! Ils n’ont gagné sur rien, qu’il s’agisse d’un accord sur leur option "stratégique", des adhésions au MUP ou de la recherche de candidats pour le partenariat avec le PS.

Quant aux attaques sur la personne même de Jean-Luc MÉLENCHON, qualifié par le MUP de "populiste qui ne sait que critiquer" : leur échec est retentissant !
Très peu de commentateurs contestent aujourd’hui l’intérêt lucide et grandissant de millions de citoyens pour ce que dit le candidat MÉLENCHON au nom du Front de Gauche, notamment sur le Programme partagé que lui et tous les candidats "Front de gauche" aux élections législatives soumettent à la réflexion, au débat et au choix des électeurs. Les enjeux sont tels qu’il ne faut pas s’offusquer mais au contraire se féliciter de la vigueur, de la vivacité, de la fermeté avec lesquelles Jean-Luc MÉLENCHON intervient dans les débats.

Les communistes s’en réjouissent sans réserve ni ambiguïté et vont redoubler d’efforts pour être à la hauteur des promesses de succès qui se dessinent de plus en plus nettement.

Le Conseil départemental du PCF en Côte d’Or






Imprimer Imprimer cet article.

 
  © PCF21 - 2004/15 SPIP  
 
non à la loi DADVSI
Parti Communiste Français
de Côte d'Or
3, place Abbé Chanlon
21000 Dijon
Tél.: 03 80 53 11 35
Fax : 03 80 53 11 37