Assemblée citoyenne sur la 3è circonscription   du mardi 1er novembre 2011.

à chenove le 27 oct et à Genlis le 28oct
 


C’est parti sur la 3è circonscription : Place au Peuple , Prenez le pouvoir ! Les assemblées citoyennes , c’est fait pour çà ; c’est là que çà se passe le débat à gauche ! voici le compte -rendu des ces deux premières réunions , et on va continuer !

A l’invitation des candidats aux élections législatives et les militants du Front de Gauche sur la 3è circonscription de Côte d’Or , deux assemblées citoyennes se sont tenues les 27 oct à Chenove et le 28oct à Genlis . Environ une trentaine de militants se sont retrouvés . Tous ont décidé de faire vivre ces espaces ouverts dans la proximité avec la première priorité de les faire connaître et de permettre à tous ceux et celles qui veulent débattre et agir pour battre Sarkozy et engager des changements à gauche de participer . Constatant au vu des expériences des uns et des autres (campagne de pétitions contre la vie chère ...) le besoin et l’attente de débat autour des solutions crédibles pour sortir de la crise , il est décidé par les participants : de creér des assemblées citoyennes sur d’autres lieux de la 3è circonscription : Marsannay , Quétigny- Chevigny , Longvic ; et pour d’inviter les amis , voisins , militants ou non ...que chacun connait dans sa commune directement . Un syndicaliste cheminot a dit sa volonté de travailler à une initiative dans l’entreprise , avec des collègues cheminots : certains ont déjà signé l’appel au front des luttes (le lancement Gare d’Austerlitz peut être prolongé ), ont acheté le programme ... La question de l’augmentation des salaires peut être un point fort des propositions .Pour plusieurs participants , il y a nécessité de partir des questions concrètes vécues par les gens , notamment le pouvoir d’achat , les salaires ...Certains faisant référence à l’initiative sur le marché de Chenôve , le 16 oct contre l’austérité . De proposer le programme du Front de Gauche à notre entourage : plusieurs participants en ont pris quelques uns (une soixantaine de programmes sont partis ) avec un support permettant l’inscription aux campagnes du Front de Gauche ; de s’inscrire dans l’initiative nationale du Front de Gauche de vente massive du programme les 4 et 5 novembre et de l’organiser sans tarder sur la circonscription : déjà des dates se prennent : le jeudi 3 nov , sur le marché de Marsannay ; le samedi 5 nov : sur le marché de Genlis , et devant l’intermarché de Sennecey ;le dimanche 6 nov ,sur le marché de Longvic et à Quétigny , devant le super U ; et le jeudi ou vendredi 5 nov , devant un restaurant d’entreprise de la SNCF .... Une participante relève que proposer le programme est une bonne chose , l’expérience sur les manifestations ,le 6 et le 11 oct est encourageante , mais il faut aussi expliquer comment nous voulons donner la parole aux gens , et leur permettre de prendre le pouvoir , l’enjeu est là ; d’où la nécessité d’avoir un tract à diffuser aussi . Le tract prévu nationalement est alors présenté à tous , et est apprécié , il sera utilisé dans les points de rencontre et dans les prises de contacts individuels . Certains participants ont proposé d’aller s’adresser aux jeunes (universités ) et aux demandeurs d’emploi (pôle emploi ) Certains participants évoquent des réunions par thème , la question de l’utilisation de l’argent revient fréquemment ; un participant propose de créer sur le département un front de gauche Education avec l’idée de travailler à des propositions concrètes avec comme fil conducteur « Ce qu’une majorité de gauche au pouvoir devra faire » ; d’autres thèmes comme la nécessité de l’industrialisation du pays est venu , avec une discussion sur la 3è circonscription , sa composition au niveau de l’emploi (celle qui a le plus d’entreprises : agroalimentaires , médicaments ... et logistiques ) et qui a vu des entreprises fermer depuis 2007 et des transformations importantes . Des précisions sont apportées sur les conditions de travail dans certaines et les luttes qui s’y sont déroulées . Il est décidé d’avoir un contact précis avec les salariés et d’envisager une initiative sur l’industrialisation , l’emploi .. La plupart des participants ont proposé que l’assemblée Citoyenne soit un lieu d’information , d’échange d’expérience entre acteurs des campagnes du Front de Gauche mais aussi , d’actions sur le dehors pour montrer notre bataille sur les grands axes du programme en lien avec l’actualité .Une première idée a émergé dans les 2 assemblées et qui pourrait se concrétiser dans les prochaines semaines : un rassemblement ( ou plutot une déambulation visible ) dans les rues de Dijon devant certaines banques( pour dénoncer leurs pratiques spéculatives ) et devant la Banque De France ( pour exiger un autre rôle des banques , de la BCE , une commission d’enquête ...) Il s’agirait de proposer cette initiatives aux autres militants et acteurs du Front de Gauche dans l’Agglomération dijonnaise et de faire une initiative visible (panneaux , banderoles , mégaphone ..) Un participant a relevé qu’il faudrait en informer les salariés des banques pour qu’ils s’y associent .La date aux environ de fin novembre permettrait de préparer cette initiative par le plus grand nombre . Il a été relevé que sur le fonctionnement des assemblées citoyennes, d’une part , chacun-e devait pouvoir y prendre la parole , qu’il ne s’agissait pas d’un lieu d’expert , et que concernant les propositions d’initiatives émises , chacun (e) avait des compétences et se devait de participer à leur concrétisation afin qu ’elles aboutissent . D’où la nécessité au delà des idées de chacun d’établir des priorités et de voir leur faisabilité . Dans ces deux premières rencontres , les participants ont fait certes le constat de n’être qu’au début d’une construction d’un espace que les militants veulent offrir à tous ceux et celles qui attendent du changement dans leur vie et attendent de la gauche une offre politique crédible, qui ne veulent plus que l’argent , les marchés financiers fassent la loi ; et il y a l’envie de mettre le paquet pour réussir à créer les conditions de l’implication citoyenne dans le débat et la participation politique . A suivre avec la vente du programme « L’Humain d’abord « et les prises de contacts lors de ces journées .




Document(s) joint(s) :


1.3 Mo


Imprimer Imprimer cet article.

 
  © PCF21 - 2004/15 SPIP  
 
non à la loi DADVSI
Parti Communiste Français
de Côte d'Or
3, place Abbé Chanlon
21000 Dijon
Tél.: 03 80 53 11 35
Fax : 03 80 53 11 37