pour des transports utiles socialement , économiquement et écologiquement   du mardi 19 octobre 2010.

Voeu concernant la Voie Ferrée Centre Europe Atlantique
 


Lors de la session du Conseil Régional le 18 oct 2010, Jean-Paul Pinaud ,vice-président communiste aux transports régionaux a présenté un voeu au nom de la majorité, il a été adopté par tous les conseillers régionaux ; il invite tous ceux et celles qui veulent faire aboutir ce projet à deux rencontres :
-  Le 28 oct à Montchanin et le 29 oct à Decize .

"La Voie Ferrée Centre Europe Atlantique constitue un grand projet d’aménagement du territoire ouvrant de l’Atlantique à l’Europe centrale une alternative au transport routier. Partant de Nantes, passant par Tours et Nevers, elle offre à partir de Chagny l’opportunité de liaisons avec le couloir Saône Rhône, la Suisse, l’Italie, l’Alsace et l’Allemagne, c’est-à-dire avec les grands axes ferroviaires européens.

C’est un projet porté par la Bourgogne. La Région a pris, ces dernières années, plusieurs initiatives pour promouvoir la réalisation de cette transversale ferroviaire.

Ce projet à fort potentiel pour le transport par fer de marchandises et d’usagers offre de nouvelles opportunités pour nos territoires.

Traversant un espace industriel fait d’un million d’emplois et un bassin de vie de plusieurs millions d’habitants, l’électrification de cet axe ferroviaire constitue un enjeu partagé et porté par des élus de diverses sensibilités. C’est ainsi que des travaux importants ont été réalisés entre Nantes et Bourges et que l’électrification de la partie Bourges-Nevers est en cours de réalisation. Ces travaux qui génèrent des investissements importants pourraient voir leur efficacité réduite, voire annulée, si la liaison Nevers-Chagny (dernier chaînon manquant de la VFCEA) n’était pas électrifiée. C’est pourquoi la Région a fait inscrire cette électrification dans le contrat de Plan-Etat-Région et co-finance avec l’Etat une étude d’opportunité en cours d’achèvement.

Or en pleine contradiction avec les orientations du Grenelle de l’Environnement, le Gouvernement n’a pas inscrit à ce jour l’électrification de cet axe au Schéma National des Infrastructures de Transport.

Pourtant la réalisation de la Voie Ferrée Centre Europe Atlantique s’inscrit dans les objectifs définis dans l’avant projet du SNIT dont la stratégie s’organise autour de 4 axes :

-  Optimiser le système de transport existant pour limiter la création de nouvelles infrastructures
-  Améliorer les performances du système de transport dans la desserte des territoires
-  Améliorer les performances énergétiques du système de transport
-  Réduire l’empreinte environnementale des infrastructures et équipements de transport

Le Conseil régional de Bourgogne réuni en session plénière le 18 octobre demande, puisqu’elle répond à ces critères, que la réalisation de la VFCEA soit inscrite au SNIT.

Cette prise en compte est d’autant plus nécessaire qu’au début de l’année 2012 l’électrification du tronçon Bourges-Saincaize sera achevée dans le cadre du contrat de projet Etat-Région Centre. D’autre part, la Région des Pays de Loire a engagé des travaux de modernisation de la gare de Nantes et des études pour augmenter les capacités entre Nantes et Angers également dans le cadre du CPER.

Par ailleurs, l’électrification de Nevers-Chagny permettra une circulation facilitée des trains fret sur une ligne en correspondance à Tours et Dijon avec les principaux courants Nord-Sud. La VFCEA pourra être raccordée à la ligne grande vitesse Paris Lyon Méditerranée au niveau de la gare du Creusot TGV permettant notamment le passage des TGV Lyon Nantes et viendra conforter la réalisation de la LGV Rhin Rhône.

Cet axe ferroviaire entre la façade Atlantique, Rhône Alpes, l’Italie et l’Europe Centrale mérite une prise en compte à la hauteur des objectifs énoncés lors du Grenelle de l’environnement en matière de report modal, de réduction des gaz à effet de serre. C’est pourquoi le Conseil Régional de Bourgogne demande à être entendu sur ce dossier dans le cadre de la concertation prévue d’ici la fin de cette année, afin que la réalisation de la VFCEA soit inscrite au SNIT."






Imprimer Imprimer cet article.

 
  © PCF21 - 2004/15 SPIP  
 
non à la loi DADVSI
Parti Communiste Français
de Côte d'Or
3, place Abbé Chanlon
21000 Dijon
Tél.: 03 80 53 11 35
Fax : 03 80 53 11 37