Pour un transport public et de qualité en Bourgogne   du mardi 19 octobre 2010.

Communiqué du Comité Régional et des conseillers régionaux communistes
 


COMMUNIQUE du Comité Régional Bourgogne du PCF et les conseillers régionaux communistes - 14/10/2010 Alors que la commission européenne entend favoriser encore un peu plus la concurrence ferroviaire, le gouvernement et la SNCF envisagent de créer un réseau d’autoroutes ferroviaires, de doubler le transport combiné, de développer le TGV fret, pour livrer le transport ferroviaire à des opérateurs privés de proximité. Ces projets se feraient parallèlement à l’abandon de l’activité marchandise (fret) telle que nous la connaissons. Des gares « fret »seraient fermées, le triage de Gevrey-Chambertin connaîtrait une reconversion afin de devenir un des 11 sites nationaux d’échange multimodal, affaiblissant ses capacités de production d’aujourd’hui, entraînant la suppression d’environ 150 postes de cheminots. Cette nouvelle organisation remettrait des milliers de camions sur la route tournant ainsi le dos au Grenelle de l’environnement. L’objectif avoué n’est bien que la recherche d’économies. Dans le même temps, le gouvernement n’a pas, à ce jour, inscrit dans le Schéma National des Infrastructures de Transport l’électrification du tronçon Nevers-Chagny, permettant l’achèvement de la liaison ferroviaire, Voie Ferrée Centre Europe Atlantique (VFCEA). Alors même que la SNCF a inscrit cette ligne dans son réseau orienté fret, permettant une liaison Nantes-couloir rhodanien ! Ce projet d’électrification est porté par la région Bourgogne et est inscrit dans le contrat de projet Etat-Région. Le comité régional de Bourgogne du PCF, les conseillers régionaux communistes tiennent à exprimer leur ferme désapprobation face à ces perspectives qui mettent à mal les infrastructures ferroviaires en Bourgogne, l’emploi, les usagers du transport voyageurs et marchandises. Aussi, nous souhaitons que l’Etat et la SNCF revoient d’urgence ces deux points qui tournent le dos au Grenelle de l’environnement et à l’aménagement équilibré de nos territoires. Nous appelons les bourguignons, les élus, les usagers du transport voyageurs et marchandises, les syndicats et associations à intervenir sous diverses formes afin de promouvoir une logique tournée vers les besoins des citoyens en terme d’investissement de la part de l’Etat et de la SNCF. Cela se concrétiserait d’une part, par l’achèvement de la VFCEA(1) et d’autre part par le maintien d’un maillage équilibré du réseau ferré en capacité d’assurer l’ensemble des possibilités de transport, intégrant le site du triage de Gevrey. (1)Deux rencontres se tiendront, à l’invitation de JP Pinaud (vice-président de la Région en charge des transports ferroviaires ) : à Montchanin, le 28 oct (18h30,salle des Fêtes) et à Decize,le 29 oct (18h30, petite salle des Fêtes)






Imprimer Imprimer cet article.

 
  © PCF21 - 2004/15 SPIP  
 
non à la loi DADVSI
Parti Communiste Français
de Côte d'Or
3, place Abbé Chanlon
21000 Dijon
Tél.: 03 80 53 11 35
Fax : 03 80 53 11 37